Faut-il dénoncer les vols pirates réalisés en drones ?

Drone : faut-il dénoncer les vols pirates?

FacebookTwitterGoogle+PinterestLinkedIn

En Vendée, comme partout ailleurs, les vols de drones illicites « vols pirates » sont nombreux, comment réagir?

J’ai, de nouveau, croisé le chemin d’un vendeur de drones dans une chaîne de magasins multimédia… selon lui, LE cadeau tendance de ce Noël pour se faire plaisir, en filmant les paysages de sa commune et sa maison vue du ciel, c’est LE DRONE !

Une occasion pour moi de vous exposer mon point de vue sur la question posée : faut-il dénoncer les vols pirates?

Oui, oui et oui ! Nous ne pouvons et nous ne devons pas laisser s’installer un marché parallèle sous 1er prétexte que ce ne soit que pour une utilisation loisir. Nous devons lutter, ou plutôt, apporter notre soutien aux autorités de contrôles. Qu’elles soient débordées, ou non, face à ce fléau naissant n’est pas une raison d’être laxiste. Nous devons signaler les débordements pour deux raisons principales :

 

La sécurité

La première, et la plus importante raison à mon sens.
Outre les acteurs institutionnels de notre activité (DGAC), État, préfectures, Police de l’air et des frontières… Nous devons être force de proposition bien-sûr mais aussi garant de la mise en œuvre des procédures de sécurité nécessaire à la protection des tiers et des biens qui nous entourent en conditions de travail. Nous ne pouvons accepter d’être les témoins passéistes des vols pirates et acquiescer l’utilisation des vols de drones par des particuliers et passionnés sous prétexte que l’utilisateur ignore la réglementation et qu’il a accès facilement au matériel. Si l’utilisation est loisir, elle doit l’être dans un lieu et un cadre respectant strictement la réglementation. En France, les voitures et l’alcool sont aussi en achat libre, pour autant, leur consommation et leur utilisation sont strictement encadrées.

 

Le développement d’un marché parallèle avec le travail dissimulé

Si comme beaucoup de pilotes de drones votre activité est axée sur la prise de vues aériennes et que vous êtes issu du monde de l’audiovisuelle et de la photographie (indispensable pour voir perdurer votre activité et proposer des réalisations de qualité) vous connaissez tous le copain qui filme le mariage, qui réalise les photos, celui qui fait le site internet de l’ami artisan pour un coup de main ou qui lui fait un petit film juste pour voir… Je mets ces activités dans le même sac que celui qui travaille le samedi pour monter le mur du voisin, celui qui dépanne le PC de son ami juste pour une petite pièce!

Pour cette seconde raison, ne laissons pas s’installer le vise dans nos activités, le marché parallèle qui détruit chaque année dans le bâtiment des milliers d’emplois sans évoquer les pertes de TVA pour l’État. La santé de nos activités professionnelles, de nos entreprises en dépendra tôt ou tard, n’attendons pas pour nous poser la question et agissons individuellement.

 

Notre action

Dénoncer systématiquement les vols pirates
Drones : dénoncer systématiquement les vols pirates

Je vous invite à dénoncer systématiquement les utilisateurs et détailler les circonstances des vols de drones pirates dont vous êtes les témoins et que vous avez constatés sur le « sol » français.

Cette démarche peut également être faite suite au visionnage d’une vidéo qui enfreindrait la réglementation et après en avoir vérifié la véracité, exemple : survol du public lors du flashmob promotionnel de la foire de Strasbourg 2015. Les professionnels ou amateurs enfreignant les règles de sécurité en drones ne doivent plus pouvoir exercer en application de l’arrêté du 11 avril 2012. Ils encourent une amende de 45 000 €uros et un an d’emprisonnement.

Pour cela, envoyer un mail détaillé à la police de l’air et des frontières.

 

 

Chers confrères, professionnels du drone, nous nous devons d’être irréprochables et pédagogues au contact des futurs télépilotes. Nous pouvons les accompagner vers une démarche saine et réfléchie pour éviter les dérapages sur la longue route qui les mènera à devenir télépilote professionnel de drones

FacebookTwitterGoogle+PinterestLinkedIn